Pendant sa résidence qu’Alice Rosenthal effectue au sein de l’unité de recherche Litt&Arts, elle travaillera au montage de son film de thèse Pig, et en profitera pour mener un travail d’écriture en lien avec sa thèse.

Sa recherche doctorale porte sur la perspective animale et le décentrement de la figure humaine dans le documentaire contemporain. A l’occasion de cette rencontre, elle présentera le travail autour de son court-métrage documentaire Pig associé à sa thèse. 

La présentation aura lieu mercredi 12 juin à 12h dans la salle de cinéma 220.
À PROPOS DE SA THÈSE

« Dans cette thèse de recherche-création en études cinématographiques, je souhaite explorer une tendance du cinéma d’auteur contemporain apparue dans les années 2000 avec des documentaires contemplatifs sur les animaux – que l’on pense par exemple à Bovines (2011) d’Emmanuel Gras ou à Bestiaire (2013) de Denis Côté. Mise en lumière par différents chercheurs et critiques de cinéma, voire revendiquée par les cinéastes eux-mêmes, cette veine se distingue par la remise en cause de la dramaturgie, la non-discursivité et l’utilisation de la technique cinématographique pour se rapprocher d’une perspective non-humaine.

Grâce au label recherche-création, je me propose de poursuivre ces réflexions théoriques par la réalisation de PIG, court-métrage sensoriel sur les porcs bretons. Bien que le cochon soit un animal phare de la région, avec deux fois plus de porcs que d’habitant·es, il est très rare d’en observer car les élevages, majoritairement intensifs, sont clos. En portant attention à la vie des cochons dans ce qu’elle a a priori de plus ordinaire, je souhaite inviter le spectateur à s’engager dans un acte de contemplation — interrogeant par là-même notre rapport à ces animaux d’élevage dédiés à la consommation. Autrement dit : ré-apprendre à voir – et à écouter – un animal qui nous semble si commun en approchant sa « manière d’être vivant » grâce à la technique cinématographique. »

Ses axes de travail sont en lien avec un travail sur les textures, un jeu sur les « gros plans sonores » et un effet de défamiliarisation.

BIOGRAPHIE

Doctorante en cinéma (label Recherche-Création et label EUR-CAPS) à l’Université Rennes 2 sous la direction d’Antony Fiant et sous le tutorat du documentariste américain Frederick Wiseman, Alice Rosenthal rédige actuellement un thèse intitulée Renouveau du cinéma documentaire sur les animaux depuis le milieu des années 2000 : essor d’une approche contemplative. Diplômée de l’ENS d’Ulm en cinéma et du CFJ en nouvelles écritures visuelles et multimédias, elle associe dans sa thèse la recherche universitaire et la réalisation documentaire.

En plus de ses enseignements théoriques, Alice Rosenthal assure depuis 2022 à l’Université Rennes 2 l’atelier de réalisation Filmer les non-humains : animaux et végétaux. Elle a également animé en 2020-2021 l’atelier de réalisation Filmer la prison pour les détenus du Centre Pénitentiaire Sud Francilien.

Enfin, dans le cadre de ses activités d’artiste-chercheuse,  elle a effectué de mars à mai 2023 un séjour de recherche au Sensory Ethnography Lab de Harvard.